Zoom sur… Albane Gellé

DSCN7125Pendant une semaine, la Maison Louis Guilloux accueille Albane Gellé, jeune auteure qui va profiter de son passage pour se consacrer entièrement à l’écriture de son prochain recueil.

Quel est votre parcours d’auteure ?
J’ai choisi de ne pas avoir d’autre métier que celui d’auteure. Je fais quelques interventions autour de la poésie, mais c’est vraiment l’acte d’écrire qui m’intéresse le plus. J’ai été enseignante, animatrice d’ateliers d’écriture, directrice d’une association autour des rencontres avec les auteurs, mais cela prenait trop de place dans ma vie. Depuis fin 2012, je me consacre exclusivement à l’écriture. J’ai publié une quinzaine de recueils. Il s’agit de poésies, de textes courts, de fragments de pensée, de textes en prose qui ont tous en commun d’aborder la langue en en faisant un langage poétique.

Qu’allez-vous faire cette semaine à la Maison Louis Guilloux ?
C’est le groupe d’éducation nouvelle qui m’a contactée pour que je fasse des ateliers à la Maison Louis Guilloux. J’ai demandé s’il était possible d’envisager une résidence. Je voulais avoir quelques jours précieux, qui sortent du quotidien, pour me consacrer entièrement à l’écriture de mon prochain recueil. C’était l’occasion pour moi d’être tranquille et de me donner complètement à mon travail d’auteure.

Vous avez animé un atelier d’écriture à la Maison Louis Guillouxce week-end. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Les participants ont travaillé autour de l’écriture poétique. Je voulais qu’ils prennent le temps d’écrire, et aussi qu’ils prennent conscience de la lenteur et des étapes de l’écriture pour arriver à un texte mis en forme. On écrit toujours à partir de ce qu’on a vu, entendu, vécu. Je leur ai demandé d’aller chercher des mots dans les livres, les paysages, leurs souvenirs. Puis, je leur ai demandé d’écrire avec des contraintes formelles qui aident à démarrer. Il fallait qu’ils réutilisent l’ensemble de leurs notes, pour trouver leur propre style, procéder à un mouvement d’abandon. Je veux montrer qu’écrire, c’est partir des mots, et aller là où ils nous mènent, vers l’inconnu parfois.
Les participants de l’atelier liront leurs textes mercredi12 juin dans l’émission Slam Horizon sur Radio Activ – 101.9 à 19 h

Advertisements