Zoom sur… Tiphaine Colbeau

DSCN6418Le document de communication des “20 ans”, sous la forme de huit cartes postales – image au recto, texte au verso –
est unanimement apprécié. On adhère notamment à la touche de jeunesse et de modernité donnée à l’image de Louis Guilloux tant de fois exploitée. C’est une jeune graphiste de Saint-Brieuc Tiphaine Colbeau, qui a conçu l’ensemble et lui a donné cet air de fête. Tiphaine a créé récemment son agence de comm “Digambli” – tel 06.03.66.98.12 – contact.digambli@gmail.com.

La mission qui m’a été confiée par la Maison Louis Guilloux a été stressante et très excitante à la fois ! Je me suis vraiment régalée à travailler sur ce projet. Les délais étaient assez courts mais les échéances ont été respectées, en accord avec ce qui m’était demandé. Je voulais utiliser un maximum de visuels de travaux réalisés au sein des ateliers par les « petits » et les « plus grands » car tout le monde est le bienvenu à La Maison Louis Guilloux ! L’idée était que le « bouillon de culture » qui s’y trouve transparaisse dans les documents de communication.

Dans une pochette, huit cartes ayant chacune un visuel associé à un évènement particulier.

Pour la première carte, celle des 20 ans, il me semblait important de faire un clin d’oeil à l’homme qui a vécu dans cette maison : Louis Guilloux et sa silhouette reconnaissable, avec en arrière plan d’autres silhouettes que l’on distingue, traduisant la notion de « faire ensemble », valeur très chère aux acteurs de la Maison. Sorte de parallèle entre hier et aujourd’hui.

Pour la carte « Une journée pour ! », tout est parti d’un cube en bois dont je ne savais pas quoi faire depuis la fin de mes études aux Beaux Arts, sans pour autant pouvoir m’en séparer ! Son heure était enfin arrivée et il m’a servit de base, sur laquelle j’ai collé des feuilles de brouillon chiffonnées et des éléments de carton – matériaux simples comme à l’école ou en atelier – pour finaliser la maquette. Enfin, l’ajout de taches de peinture colorée pour exprimer les notions de chantier, de partage d’idées autours des travaux à réaliser.

La photographie utilisée pour la carte « De la cave au grenier » est une image libre de droit sur laquelle je suis intervenue. La tour de livres anciens, la maison, l’escalier, la lumière évanescente, des souvenirs d’enfance… On entre, on monte, on explore, de la cave au grenier, à la découverte de nombreux trésors !

J’ai vite cerné les enjeux de ce projet et la direction à prendre. Sobre, graphique et colorée, je voulais que ces cartes, marquant les 20 ans de la Maison, donnent à voir ce qui s’y passe, qu’elles donnent envie aux gens de s’en saisir et de mieux connaitre La Maison Louis Guilloux ou, tout simplement, de la découvrir.

Advertisements